Couture, Denise

La théologie de la femme du Saint-Siège

ou Quand le mot égalité prête à malentendu

Le pape Jean-Paul II a conçu et présenté dans le détail une « théologie de la femme » (une « théologie de l’homme » n’existe pas) dans le but de répondre à des questions nouvelles posées à l’Église en ce qui concerne les rôles des femmes dans la société et dans l’Église. Son successeur, Benoît XVI, réitère cette vision de la femme.

La femme déchue selon Jean-Paul II

La figure inattendue de la femme déchue surgit dans le cadre la « théologie de la femme » de Jean-Paul II. Qui est-elle? Que fait-elle? Peut-elle sortir de sa déchéance? Et, si oui, comment? Ces questions apparaissent d’autant plus intéressantes que c’est dans la section sur le péché que le pape dénonce la domination de l’homme sur la femme et qu’il salue la revendication des droits des femmes1.

L’ASSEMBLÉE DES FEMMES AU FORUM SOCIAL MONDIAL DE 2011

  

Un phénomène notable s’est produit au Forum social mondial qui s’est tenu à Dakar du 6 au 11 février 2011. Les groupes multiples – tels le Forum des luttes féministes africaines et les organisations féministes internationales –  ont visé à s’entendre sur des textes communs de convergences comme jamais auparavant dans de tels forums. Il s’agissait d’un objectif délibéré et partagé, qui fut préparé par un travail de concertation qui a duré souvent des mois avant la tenue du Forum.

MINIDOSSIER FORUM MONDIAL DE THÉOLOGIE ET DE LIBÉRATION DAKAR 2011

THÉOLOGIE FÉMINISTE SUR LA SCÈNE MONDIALE : POUR LA VIE DES FEMMES Échos du Forum mondial de théologie et de libération de Dakar

La théologie féministe y a occupé une place visible par la présentation d’un atelier thématique et par la présence de théologiennes dans les divers ateliers et dans les plénières. Plusieurs personnes qui participaient à l’événement, dont j’étais, nous entendions pour dire que l’approche féministe n’a pas encore marqué la manière de faire de la théologie au Forum mondial de théologie et de libération. Nous en sommes encore à l’étape de l’inclusion des voix féministes à côté des autres.

UNE ÉTUDE CULTURELLE DE LA FOI, DE L’ESPÉRANCE ET DE L’AMOUR

Retour réflexif sur la méthode du colloque

UNE ÉTUDE CULTURELLE
DE LA FOI, DE L’ESPÉRANCE ET DE L’AMOUR

Retour réflexif sur la méthode du colloque

Denise Couture, Bonnes Nouv’ailes

CRÉER LA JUSTICE RACIALE ET RECONNAÎTRE LES DIFFÉRENCES

Une tâche collective et urgente de ce temps

Mon engagement dans la préparation de la rencontre de juin 2005 fut motivé par un désir de participer à un mouvement de la base d’interspiritualité féministe. Celle-ci désignerait le rassemblement, dans le but concerté de créer un contexte de justice pour chacune d’elles, de femmes d’appartenances spirituelles et religieuses diverses.

LA FEMME COMME AUTRE SELON LE SAINT-SIÈGE.

COMMENT PEUT-ELLE ÊTRE À LA FOIS SUPÉRIEURE ET SUBORDONNÉE À L’HOMME?

«Dieu confie l'homme [à la femme]. […] La femme est forte par la conscience de ce qui lui est confié, forte du fait que Dieu ‘lui confie l'homme’, toujours et de quelque manière que ce soit, même dans les conditions de discrimination sociale où elle peut se trouver. […] [L]a ‘femme vaillante’ (cf. Pr 31, 10) devient un soutien irremplaçable et une source de force spirituelle pour les autres qui se rendent compte de l'énergie considérable de son esprit.

L’AUTRE PAROLE EST LÀ

Dans leur anthologie de la pensée féministe au Québec (2003), Micheline Dumont et Louise Toupin ont classé la collective L’autre Parole dans la section intitulée “Le féminisme comme pensée radicale (1969-1985)” et sous le chapitre “Les québécoises marginalisées”.  Intéressant!

MON EXPÉRIENCE À LA GRAPPE, COLLECTIVE FÉMINISTE ET INTERSPIRITUELLE

Ma mère a transmis à plusieurs membres de la famille sa passion pour la politique internationale.  Elle semblait tout savoir sur l’histoire, sur les conflits et sur la vie sociale de nombre de pays dont la plupart de mes amies ne se doutaient même pas de l’existence.  C’est ainsi que, bercée

Syndiquer le contenu