Philipps, Johanne

Johanne Philipps est doctorante à la Faculté de Théologie et des sciences des religions de l'Université de Montréal. Elle fait partie du groupe Bonne Nouv'ailes.

LIBERTÉ DE RELIGION ET LIBERTÉ DE DISCRIMINER LES FEMMES ET LES PERSONNES HOMOSEXUELLES : DES AMÉNAGEMENTS À REVOIR

Le préambule de la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes 1 (CEDEF) énonce que la discrimination:

LES IMPACTS DES RELATIONS RELIGION/ÉTAT SUR LE GROUPE RELIGIEUX MAJORITAIRE AU QUÉBEC

Le questionnement que je vous partage s’enracine dans l’héritage reçu de mes mères dans la foi. Ces femmes m’ont transmis qu’il était légitime pour moi d’être à l’image de Marie, passionnée par la quête de sens et par les réflexions sur la transcendance au point de délaisser le service. Elles m’ont aussi appris à revendiquer en tout lieu et en tout temps la liberté, la justice et l’égalité. Toutefois, malgré leurs propres luttes acharnées, dans le lieu même où elles m’ont fait faire cet apprentissage, je ne peux m’attendre à être traitée en toute égalité.

Pour des relations religions/État favorables aux femmes

Mémoire présenté à la Commission des institutions concernant le projet de loi 60.

I. Présentation de l’auteure  

Je suis doctorante à l’Université de Montréal en sciences des religions. Ma recherche porte sur la laïcité et les rapports de pouvoir qui briment les femmes dans le domaine religieux et qui perpétuent la domination du patriarcat religieux. Ex-travailleuse dans le milieu communautaire, je suis aussi membre de la collective L’autre Parole et intervenante en soins spirituels en centre hospitalier.

 

À propos de la position historique du Conseil du Statut de la femme

Suite à la dénonciation faite par la présidente du Conseil du statut de la femme, madame Julie Miville-Dechêne, certains avancent que les nominations toutes récentes faites au Conseil sont tout à fait en accord avec la position historique de cet organisme. C’est l’argument qu’avance particulièrement Agnès Maltais, ministre responsable de la Condition féminine. Il serait opportun de rappeler que le Conseil n’a pas de position historique au sujet de la laïcité. Le Conseil a modifié considérablement son approche de la question. Par exemple, l’avis émis en 1997, Droits des femmes et diversité favorise la voie du dialogue, de la négociation plutôt qu’une approche législative.

Le Vatican ne s'en tire-t-il pas trop bien avec sa pratique d'apartheid des femmes?

10 mars 2013

 

Le patriarcat catholique romain reçoit une publicité extraordinaire à la suite de la renonciation du pape Benoît XVI. Comment expliquer que le Vatican affiche une image publique aussi positive, alors qu’il pratique un apartheid des femmes? Pour la théologienne étatsunienne Mary Hunt, la fumée du conclave brûle les yeux des femmes. Si le Vatican adoptait une politique explicite de ségrégation raciale, les critiques fuseraient de toutes parts. On l’isolerait, il perdrait son prestige. La ségrégation sexuelle n’a cependant pas le même effet. Pourquoi?

ET POURTANT, POURTANT…

Les effets des relations religions-État sur l’égalité hommes et femmes

 

J’écris ce texte au moment où Charles Aznavour est de passage au Québec. Le début du refrain de sa chanson Et pourtant ne cesse de m’habiter en tentant de rendre compte de quelques analyses féministes traitant des effets des relations religions-État sur l’égalité hommes et femmes.

L'ordination des femmes: un dialogue avec l'antiféminisme

Pauline Jacob et THuy-Linh Nguyen. L'ordination des femmes, Médiaspaul, 2011

 

 

Le Coran lu par Asma Lamrabet, une lecture qui construit des ponts

Recension du livre Le Coran et les femmes, une lecture de libération Paris, Tawid, 2007

Asma Lamrabet est d'origine marocaine. Elle préside le Groupe international d'étude et de réflexion sur Femmes et Islam (GIERFI).1 Médecin, elle travaille actuellement au Maroc après avoir exercé sa profession durant plusieurs années en Amérique latine. Le Coran et les femmes, une lecture de libération est son troisième ouvrage. Elle a écrit auparavant un premier livre intitulé Musulmane tout simplement paru en 2002 et un deuxième ouvrage, Aïcha, épouse du prophète ou l’islam au féminin.

LA PHILOSOPHIE… LÀ OÙ ON NE L’ATTEND PAS 1

Dans ce livre publié aux éditions Larousse, Rosi Braidotti, professeure au département des études féministes de l’Université d’Utrecht, nous propose un tour de jardin érudit, mais accessible, de la philosophie pour nous conduire à travers des sentiers non battus.

 

Syndiquer le contenu