CÉLÉBRATIONS FÉMINISTES « du vin nouveau pour des amphores nouvelles »’

 CÉLÉBRATIONS FÉMINISTES « du vin nouveau pour des amphores nouvelles »’

1 D’après Marc 2,22.

 

La seconde moitié du XX siècle a vu l’éclosion d’une nouvelle conscience féministe à l’échelle internationale, grâce aux féministes elles-mêmes qui ont entrepris un vaste mouvement de transformation sociale dans tous les domaines, y compris dans le champ du sacré.

 

Le pouvoir religieux patriarcal n’a pas échappé aux remises en question des femmes qui ont cherché à se réapproprier leurs propres traditions religieuses, leur propre histoire religieuse ; à découvrir leur propre identité et leurs façons spécifiques d’entrer en contact avec le sacré.

 

Leurs réflexions collectives, à partir de leurs expériences de femmes, tes ont conduites progressivement à une nouvelle vision d’elles-mêmes, une nouvelle vision de Dieue, une nouvelle vision du monde ; et chez les chrétiennes, à une nouvelle vision du Christ et de l’Église. Ces « amphores nouvelles » de la théologie féministe appelaient de nouvelles spiritualités, lesquelles cherchaient à s’exprimer dans des liturgies nouvelles, ce « vin nouveau » qui pourrait porter l’étiquette SOUFFLE DE FEMMES.

 

Aux États-Unis, affirme Susan Starr Sered dans son volume Priestess, Mother, Sacred Sister : religions dominated by women, publié en 1994 à Oxford University Press, « […] le mouvement de spiritualité féministe est un phénomène contemporain qui évolue dans l’ombre mais qui est exceptionnellement prolifique. Son corpus littéraire comprend des nouvelles, des dictionnaires, des rituels, des histoires sacrées, des traités de philosophie » (p. 26).

 

Au Québec, c’est d’abord et surtout la Collective L’autre Parole qui est le lieu privilégié de la recherche et de l’expression spirituelle féministe depuis 1976. Flore Dupriez, historienne impliquée dans la recherche au département des sciences religieuses de l’Université du Québec à Montréal, a consacré un chapitre du volume de Monique Dumais et Marie-Andrée Roy Souffles de femmes, lectures féministes de la religion, publié en 1989 aux Éditions Paulines, à démontrer le souci des féministes chrétiennes d’ici de créer des rituels,« qui nous ressemblent » (p. 171).

 

Nous avons exploré avec joie et enthousiasme les quelque 26 numéros de la revue L’autre Parole contenant célébrations et textes spirituels féministes. Les célébrations auxquelles nous avons nous-mêmes participé comme celles qui ont ponctué l’itinéraire spirituel des femmes qui nous ont précédées dans la collective ont réveillé en nous une énergie insoupçonnée. C’est a travers la variété et la vérité de cette riche source de documentation que nous avons tenté de repérer et de

nommer les principales caractéristiques de nos célébrations féministes.

 

Notre démarche propose un inventaire de nos convictions, de nos dénonciations, de nos expériences de célébrations et de nos liens avec la Tradition chrétienne.

 

Nous sommes convaincues que

A Nos expériences de femmes sont au coeur des célébrations féministes

A Nous avons notre façon spécifique d’entrer en contact avec la divinité

A Nous sommes les « sujettes » de notre propre devenir spirituel

A L’Esprit agit en nous et dans nos rassemblements ; il est présent dans notre

démarche de libération ; il parle à travers nos voix et nos paroles de femmes

A La Passion de Jésus s’actualise par les femmes victimes d’injustice et de violence

A Nous sommes peuple de Dieue

 

Nous dénonçons (comme étant « le péché »)

A L’injustice

A L’oppression

A La violence

A L’appropriation du sacré

A Le sexisme

A La dépendance, la division, la séparation…

 

Comment ? (quelques exemples)

A La poursuite de l’engagement social et ecclésial pour plus de justice à l’échelle internationale

A Le partage de nos expériences d’oppression

A La redécouverte de notre relation à la terre/mère (dimension écologique)

A La re-lecture et la ré-écriture audacieuse de la Parole avec des yeux de femmes,

dans une perspective d’égalité et de justice

A La représentation plurielle de Dieu/e

A L’expérimentation des valeurs de communion, d’alliance, d’inclusion (dimension oecuménique)

 

Nous célébrons

* La vie, la Source de la vie, nos luttes pour la vie, notre capacité d’aimer la vie, de la produire, la reproduire et la contrôler

* Le corps des femmes comme lieu de révélation du divin

* Notre marche vers la libération, notre renaissance

* Nos fécondités, notre créativité

* Notre dignité retrouvée

* Notre solidarité, notre sororité, notre joie d’être ensemble, notre rire libérateur

* Notre Ekklèsia

 

Ces expériences spirituelles sont soutenues par des symboles étroitement rattachés à notre vécu de femmes en conservant nos liens avec la Tradition dont nous nous sentons partie prenante.

 

Nous accueillons la Tradition par

* La réécriture de prières de l’Église et l’utilisation de ses principaux gestes dans une perspective non-sexiste de justice et d’équité :

 

* Credo

* Notre Père

* Litanies

* Magnificat

* Paraboles

* Lettres

* Psaumes

* Proverbes

* Béatitudes

* Mémoire du mystère pascal

* La réappropriation de notre histoire religieuse

* La mémoire des femmes qui nous ont précédées dans la foi, qui ont lutté, qui ont souffert, en solidarité avec elles et celles qui combattent encore l’injustice, l’exploitation et l’oppression

* La recherche du sens originel des fêtes

* L’action de grâce

* L’humanisation de Marie

 

Conclusion

Cette réflexion sur les célébrations féministes nous a donné un aperçu de ce que L’autre Parole nous a légué depuis plus de 20 ans, nous a fait prendre conscience de la richesse de cette documentation à notre portée et nous a donné le goût d’aller toujours plus loin dans la recherche de l’expression originale de notre spiritualité de femmes croyantes.

 

Le Réseau oecuménique des femmes du Québec (ROFQ) exprimait bien cette réalité lors de l’événement de La Pentecôte des femmes à Montréal en 1992 sous le thème Oser la liberté :

 

Ivres de vin nouveau, elles…

Proclament des paroles nouvelles

Explorent des voies nouvelles

Libèrent de nouvelles énergies

Accomplissent des actions nouvelles

Rêvent de nouvelles utopies

Fondent de nouvelles communautés

Créent de nouvelles amitiés

Entonnent des chants nouveaux

Dansent de nouvelles danses

Vivent de nouvelles vies…

 

AUDETTE BOUCHARD, LOUISE COURVILLE MADELEINE LALIBERTÉ, MARIELLE LALIBERTÉ PAULINE MAHEUX, MONIQUE MASSÉ DU GROUPE MARIE-GUYART