LES CUISINES COLLECTIVES AU QUÉBEC

En mars 2012, paraissait au Collectif québécois d’édition populaire, une autre belle page de l’histoire des femmes du Québec : celle des Cuisines collectives.

256 pages d’Histoire et d’histoires savoureuses au goût de la vie des Cuisines collectives elles-mêmes. Car, comme le dit si bien l’auteure, Gertrude Lavoie, en page 4 de couverture : « La cuisine collective c’est tellement plus que d’la cuisine… ça goûte la vie ».

L’histoire des Cuisines collectives, c’est l’histoire de femmes qui se regroupent pour d’abord mieux nourrir leurs familles. À travers leur rencontre de « cuisinage », des questionnements et des prises de conscience naissent sur bien des sujets, entre autres, les causes de la pauvreté. Faire de la cuisine devient un geste politique où l’on développe l’entraide et la solidarité locale et aussi internationale. Vous y découvrirez comment des liens se créent et des voyages s’organisent entre des femmes de milieu populaire d’ici et du Pérou. Vous y découvrirez aussi l’astuce et la débrouillardise des femmes et comment elles en viennent à élaborer, par exemple, une « grille des spéciaux des chaînes alimentaires »… et plein d’autres histoires de fierté et de dignité.

De plus, ce livre a le mérite d’avoir été écrit par une femme de classe populaire au langage savoureux et épicé, qui est aussi « militante fondatrice » des cuisines. Et, les femmes de la collective (non celles des cuisines, mais celles de L’autre Parole) y découvriront, en prime, des facettes cachées et engagées d’une de leurs collègues, Louise Garnier, pour ne pas la nommer.

 

 

Les cuisines collectives au Québec. Mémoires d’une pionnière

Gertrude Lavoie

Québec, Collectif québécois
d’Édition populaire,
2012, 256 p.