Liminaire et remerciements

En août 2016, L’autre Parole a fêté son quarantième anniversaire avec des alliées et des membres de la collective. Comme nous l’évoquions dans le tome 1 du numéro 145 de la revue L’autre Parole, le colloque s’ouvrait sur une pièce de théâtre créée par l’une des nôtres. Le lendemain, nous entrions dans les étapes d’analyse, d’interprétation et de réécriture du livre de la Bible intitulé : L’Exode. En finale, il y a eu une célébration, car si les femmes, tout comme le peuple hébreu qui a passé quarante ans dans le désert, vivent une longue marche de libération, elles aiment ces moments festifs et de partage.

Un matériel énorme en est ressorti que nous partageons avec vous en publiant trois numéros de la revue sur ce thème des marches de libération des femmes. Dans ce deuxième tome de Quarante ans de marche et d’espérance, il sera question des préparatifs de la fête, d’un retour sur les cinq temps des quarante ans de marche de la collective, d’une analyse féministe du livre de L’Exode, des questions qui ont guidé les participantes dans un projet de réécriture et de quelques éléments de prospective lancés sous forme d’un partage de nos rêves et de nos utopies de féministes.

La naissance de L’autre Parole est le résultat d’un « carrefour d’influences », nous rappelle Christine Lemaire. Les féministes, dont les féministes chrétiennes, espéraient changer le monde patriarcal dans lequel nous vivions. Il y a eu les années d’action, de militance, de création. La collective était en effervescence. Lorsque des portes institutionnelles se sont closes, la spiritualité féministe s’est faite créatrice et audacieuse hors de l’institution. Les femmes de différentes croyances se sont tendu la main. Les féministes chrétiennes de L’autre Parole n’étaient pas les seules à ouvrir des espaces nouveaux pour exprimer leur spiritualité.

L’avenir, les rêves, les utopies, nous sommes persuadées qu’ensemble nous allons trouver des solutions pour une société plus juste, plus égalitaire où les femmes peuvent exercer leurs charismes.

Quarante ans, l’âge de la maturité, l’âge de l’approfondissement de sa spiritualité, nous avons vu grand, réécrire rien de moins qu’un des livres de la Bible ! Un événement datant de plus de 3500 ans ! Un texte qui marque l’imaginaire des Juives et des Juifs, un texte qui a marqué Jésus de Nazareth. L’Exode raconte la longue marche de libération d’un peuple, son peuple, un peuple qui voulait un pays où coulent le lait et le miel. Marie-Andrée Roy présente une lecture féministe et anticolonialiste de ce livre, elle rappelle six moments clés de la tradition juive qui influencent « la vie liturgique et sacramentelle chrétienne ». Dix-sept extraits sont présentés et questionnés pour nous aider dans un processus de réécriture en vue d’une actualisation des marches de libération d’aujourd’hui. Vous aussi, chères lectrices et chers lecteurs, vous pouvez utiliser ce guide pour vos projets de réécriture.

Nous avons contemplé le chemin parcouru, nous avons rappelé les chantiers ouverts, les lieux où des femmes ont exercé leur charisme, leur leadership. Nous voulons continuer à réfléchir, à dire nos rêves, nos utopies, car nous continuons d’avancer, d’assumer ces étapes de libération. Nous sommes prêtes à relever les défis. Alliances, solidarité, présence dans l’instant présent, accueil des femmes qui veulent vivre une expérience plus intense de spiritualité féministe chrétienne, voilà quelques-unes des pistes évoquées pour l’avenir.

 

Bonne lecture !

Bonne réécriture !

Bonne parole libre et stimulante !

 

Monique Hamelin

Pour le comité de rédaction

 

REMERCIEMENTS

La collective L’autre Parole tient à remercier vivement et chaleureusement les communautés religieuses et les personnes suivantes pour leur contribution financière lors du colloque Quarante ans de marche et d’espérance :

 

les Oblates Franciscaines de Saint-Joseph (Montréal, Québec)

les Sœurs de Sainte-Anne du Québec

les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie du Québec

les donatrices individuelles.