MAGNIFICAT (dans la revue 29 de l'autre Parole)

MAGNIFICAT

 

Mon âme exalte le Seigneur

et mon esprit s'est rempli d'allégresse

parce que les voix silencieuses d'hier

commencent à prendre la Parole.

 

Oui, désormais, les générations de femmes

s'engageront comme partenaires à part entière

dans l'Eglise comme dans la société.

 

Les femmes proclameront leur foi, leur espérance et leur sacerdoce

afin que de générations en générations

en communion avec le Christ

s'accomplisse la libération de toutes les opprimées.

 

Mon âme exalte le Seigneur,

Exulte mon esprit.

 

Car Dieu comme une Mère

Console, relève, accompagne, accueille et garde

Dans son sein toute sa création.

 

Car des femmes aliénées

Ont trouvé le chemin de l'autonomie.

Des femmes écrasées

ont repris courage.

 

Des femmes bafouées

Ont relevé la tête

Selon la promesse faite à Isaïe:

Ne crains pas, tu ne seras pas confondue.

N'aie pas honte, tu n'auras plus à rougir."

Désormais,

Fils et fille crieront "Libération".

 

Mon âme glorifie le Seigneur

Parce qu'il m'a fait comprendre de grandes choses

Il m'a révélé un aspect de lui-même

Grandement occulté depuis des siècles.

Désormais, je me sens bien née,

Fille de Dieu qui reflète son image,

Fière, autonome et pleine de joie,

Je veux oeuvrer dans la sororité

A l'avènement de la nouvelle humanité.

 

Il m'a désirée, m'a voulue femme

Il m'a donné d'en pressentir le mystère

Mystère de la vie enfouie dans ma chair.

Il m'a tracé là voie, m'a fait cheminer

Avec une multitude de femmes fécondées

Porteuses de vie

Mais pourtant harassées, accablées;

Avec elles, j'ai cru à sa promesse de libération

Car il comble de biens les affamés

Il élève les humbles, les enracinés dans la chair

Il disperse les superbes, les assoiffés de pouvoir, d'idéologies

et de systèmes

Il détrône les puissants et les orgueilleux

qui se cachent derrière le rempart du discours officiel

derrière l'opacité de la vérité acquise

derrière l'épaisseur de l'image à protéger.

Il se souvient de son amour

Car son Verbe s'est fait chair.

 

Mon âme exalte la lumière

qui illumine les coeurs remplis de tendresse.

Que soient proclamées bienheureuses

celles qui, d'âge en âge, ont façonné

la complicité, la sororité des femmes.

 

La sagesse dispersera les mêles à la pensée orgueilleuse

et jettera les machos è bas de leurs trônes.

 

Les soeurs, les filles., les femmes,

les amantes, les épouses, les sorcières

seront réunies dans la joie et l'allégresse.

Et toute la violence mâle se retournera

contre les hommes au coeur dur.

 

L'esprit de la tempête s'apaisera

quand la justice triomphera

et fera éclore nos fécondités nouvelles.