Marc 11, 15-17

Marc 11, 15-17

Un sketch avec cinq personnages, dont la narratrice et une vendeuse

Narratrice - Elles arrivèrent dans une ville. Elles ont voulu visiter une église, les portes étaient fermées, une autre avait été transformée en de magnifiques condos. Elles sortirent donc de la ville et se retrouvèrent dans un superbe centre d’achat. La conversation s’engagea.

Carmina - Les centres d’achat, c’est beau, mais ils se ressemblent tous!

Une vendeuse - Madame, voulez-vous essayer notre nouvelle crème solaire? Ça ne colle pas sur les vêtements; elle hydrate bien la peau. (Elle en applique sur la peau d’une femme.)

Marcelle - C’est bien! En aparté: – « Quand j’allais à l’église, j’allais au bénitier, c’était gratuit! »

Denyse -  Des chaussures réduites de 70%!

Monique -  Je vais aller voir les livres.

Carmina - Je vais aller prendre un petit café. Nous nous reverrons plus tard. Je serai en face de chez Jean Coutu, on y trouve même un ami!

Diane à Monique - C’est intéressant de magasiner ensemble. Leurs téléphones cellulaires sonnent continuellement et elles répondent.

Diane au téléphone - Je suis au centre d’achat avec Monique, comme c’est intéressant d’être ensemble et de pouvoir nous parler! Il y a de bons soldes aujourd’hui. Bon, bon, je te rappellerai.

Une heure plus tard. Elles retrouvent Carmina et son café.

Carmina - Moi, je me suis reposée. Et vous, comment ça s’est passé?

Denyse - J’ai acheté trois paires de souliers réduits de 70%, mais rien de très spécial.

Monique - J’ai vu beaucoup de livres, j’en avais déjà plusieurs; je n'ai rien trouvé qui m’intéressait vraiment.

Marcelle - Je suis contente, je n’ai pas succombé à la tentation. J’ai surtout admiré l’ardeur de la vendeuse à me proposer sa fameuse crème.

Denyse - Que faisons-nos maintenant?

 

Allons chez Burger King. Il y a deux Mama Burger pour le prix d’un!

Diane avec toute sa sagesse - Comme quoi, le bonheur est toujours ailleurs!