MAGNIFICAT MARITIME

MAGNIFICAT MARITIME

 

Léona Deschamps

Rachel St-Pierre – Houlda

 

Ma vie t'exalte, Seigneur.

Exulte tout mon être

en ta tendresse

que la théologie féministe

m'a dispensée au féminin.

Aujourd'hui, je me révèle

et me reconnais femme

en toute dignité

pour ma joie, pour ta gloire.

 

Ma reconnaissance te magnifie, Seigneur.

Désormais tous les âges

devront dire et redire

que la Bonne Nouvelle de Pâques

fut donnée aux femmes

que l'on avait si longtemps

reconnues impropres au sanctuaire.

 

Ta puissance, Dieue, traversa ma vie

et me permit de créer avec mes soeurs

une autre Parole, d'autres paroles

pour que toutes les femmes

viennent au Jour

dans la sainteté de ton Nom.

 

Dieue, ton amour a veillé d'âge en âge

sur la multitude oubliée des puissants:

nos devancières de l'Est du Québec.

Oui, ta sollicitude a fait d'elles:

des audacieuses,

des bâtisseuses,

des semeuses de vie,

des rassembleuses

et des artistes de ta création.

 

La force de ton bras, Seigneur,

a dispersé les superbes

qui refusaient

la terre à mes soeurs,

le service de la vie

à leurs mains,

la complexité du savoir

à leur entendement,

l'avenir des peuples

à la fulgurance de leur regard

et les «ekklèsia»

à leur capacité d'engendrer la communion.

 

Encore, tu confonds dans notre région

la puissance des légalistes

à travers les cris des personnes de la base.

Oui, à Rimouski, en Gaspésie

et aux Iles-de-la-Madeleine,

la Coalition urgence rurale

révèle ta présence

dans les méandres de notre histoire,

ton histoire avec nous...

 

Seigneur, tu retournes les riches

à leurs millions

et par nos mains vides,

tu fais naître:

des Maisons de femmes,

des cuisines collectives,

des comptoirs alimentaires...

pour rassasier d'un pain nouveau

la faim de nos familles et de nos enfants.

 

En ce XXe siècle, à travers notre sororité,

tu relèves Eve, la vivante,

et toutes les autres femmes

qu'elles soient:

séductrices ou prostituées,

trop belles ou vierges,

épouses ou veuves,

redoutables comme rebelles,

inspirées ou prophetesses,

mystérieuses et introuvables...

car Dieue, éternel est ton amour!

 

Et, ta promesse faite à nos pères,

insondable mystère de ta sollicitude,

tu l'as réalisée par nos mères:

Sara, Agar, Rebecca, Rachel, Léa

mais surtout en Marie, mère de Jésus,

celle qui préfigura

notre histoire de femmes féministes et chrétiennes.

 

Amen.