No. 116 - Un autre monde est possible!

Liminaire

Un autre monde est-il possible ?

Voilà la question que se sont posée les femmes
de L’autre Parole réunies en colloque, les 17-18
août derniers au Centre Le 7400 sur le boul. St-
Laurent à Montréal.

Pour répondre à cette question , elles avaient invité
trois jeunes femmes socialement engagées
dans des causes qui tiennent à coeur à ceux et
celles qui veulent « changer le monde ».

Marcela Villalobos nous a confirmé la pertinence
de notre pensée lorsque nous affirmons
que les femmes jouent un rôle capital dans la
transformation du monde en s’acheminant vers
plus d’égalité et moins de violence, en créant ce
monde de paix, de justice et de liberté dont nous
rêvons toutes.

Anne-Marie de la Sablonnière qui est venue à la
hâte nous livrer son témoignage de jeune militante,
nous a vivement impressionnées. Elle se
rendait manifester à Montebello où étaient réunis
trois grands chefs d’états nord-américains.
Le système capitaliste et ses conséquences dévastatrices
sur notre monde ne lui laissent aucun
repos.

Nathalie Cholette nous a convaincues que oui,
chaque petit geste de recyclage et de récupération
est important pour sauver la planète mais…
qu’il faut aussi agir collectivement par des mobilisations
citoyennes lorsque des organismes
voués à la protection de l’environnement font
appel à nous et que le fait de s’engager dans ces
organismes peut s’avérer un moyen très efficace
pour changer le monde.

Le groupe Vasthi, chargé de l’accueil, nous a
fait plonger, dès notre arrivée, dans cet autre
monde possible en nous offrant de magnifiques
sacs, confectionnés avec des cartes géographiques
d’abord destinées à la poubelle et que Danielle
Guay a récupérées pour en faire des oeuvres
d’art. Chaque sac renfermait quelques documents
pertinents imprimés recto verso, accompagnés
de papier imprimé recto et de stylos usagés.

La célébration du samedi soir, préparée par le
groupe Phoebé nous a permis d’affirmer haut et
fort que oui, un autre monde est possible et que
bien plus, il est déjà en marche à travers toutes
nos implications pour promouvoir la paix, la justice,
l’égalité et la liberté. Comme nous l’affirmait
Anne-Marie de la Sablonnière lors de son
témoignage, il ne faut pas attendre le grand soir.
La révolution c’est ici et maintenant qu’elle se
fait à travers tous nos engagements en faveur
d’un monde plus juste, plus solidaire et plus durable.

Oui ! Un autre monde est possible !

Tel est d’ailleurs la conviction de beaucoup
d’autres personnes et groupes sociaux, comme
nous pourrons le constater à la lecture d’un premier
article signé Sabine Pétermann-Burnat qui,
pour nous mettre en appétit, trace un parallèle
des plus intéressants entre les forums sociaux et
l’altermondialisation d’une part et l’avènement
du Royaume d’autre part…

Cependant, dans les deux cas, une condition
s’impose : une transformation intérieure personnelle
et simultanée aux changements sociaux
que nous voulons opérer sera souvent nécessaire
pour qu’advienne cet autre monde que nous espérons.

Enfin, un abécédaire 2007-2008 des plus original,
signé Monique Hamelin, complète cette édition
sur un autre monde possible.

Bonne lecture,

Carmina Tremblay
Pour le comité de rédaction