No. 118 - L’été: temps de découvertes

Liminaire

Voici que la saison estivale est de nouveau
à nos portes avec son bagage
d’inconnu, son mirage envahissant,
l’appel du grand large avec sa promesse
de quiétude depuis longtemps
convoitée.

Nouvel Été, temps de découverte par
excellence, où nous entraîneras-tu
cette année ?

Considérer la saison estivale sous l’aspect
de découverte n’est-ce pas avant
tout s’ouvrir à l’inconnu, faire de ses
vacances un projet d’exploration à la
portée de quiconque aspire à goûter le
mystère de la Vie dans sa plénitude.
Appel de l’inconnu, appel à plonger en
soi, appel à aller vers l’autre en tant
qu’autre : autant de scènes propices à
nous mettre sur la piste de la découverte,
l’aventure par excellence. Le
fourmillement d’humanité qui est nôtre
offre trois portes d’entrée dans le vaste
champ des découvertes : le dépaysement,
l’intériorité, le vide.

Dépaysement : ouverture à la nature
Vous est-il déjà arrivé d’écouter les
bruits du monde à votre fenêtre ?

De vous rebrancher sur la beauté de la
nature pour vous en émerveiller ?

De savourer le goût de la Vie dans une
promenade en sous-bois ?

De vous laisser envoûter par le clapotis
des vagues au bord de la mer ?

De lire dans les pétales des roses
comme dans un livre sacré ? D’en respirer
le mystérieux parfum ?

D’écouter le concert des oiseaux accueillant
le soleil à chaque lever du
jour ?

Avez-vous déjà pensé que nous venons
d’une même matrice dont l’eau est le
coeur ?

Que nous sommes l’air que nous respirons
?
Intériorité : découverte de soi
Vous êtes-vous déjà demandé quel

genre de relation vous entretenez avec
vous-même ?

Quelles cartes du jeu de l’existence
sont les plus importantes pour
vous?

Vous est-il déjà arrivé de découvrir en
vous la Vie et son incroyable potentiel?

Vous est-il déjà arrivé pendant une insomnie
d’écouter le silence, en suivant
le rythme de votre respiration ?

De vous accueillir quand vous étiez
désemparé?

De vous sentir une personne unique
parmi des milliers de modèles ?

De vous réveiller un bon matin ensoleillée
de bonheur ?

Avez-vous déjà fait la découverte que
tous les événements que vous vivez
trouvent leurs racines en vous ?
Savez-vous que votre façon d’imaginer
le monde détermine comment vous
vivez ?

Vide : ouverture à l’autre
On dit qu’aller à la rencontre d’un autre
que soi c’est fouler un chemin
d’humanité, une terre sacrée.

Que savez-vous de cet autre dont vous
ne percevez que l’enveloppe corporelle?

Avez-vous déjà constaté qu’on voit
l’autre différent quand on découvre sa
beauté ?

Que c’est par les yeux que l’on regarde
et que l’on donne.

Que chaque être humain est un noyau
de relations ?

Qu’il faut être illuminé de l’intérieur
pour éclairer l’extérieur ?

Que la flamme fragile qui est en vous
peut apporter chaleur et joie à ceux et
celles qui vous approchent ?

Qu’un inconnu c’est comme un
paysage : on ne peut s’attendre qu’il
soit toujours au beau fixe pour l’aimer.
Quelle est notre manière habituelle
d’aborder l’autre, l’inconnu ?

Conclusion

Pourquoi nous enfermer dans nos
mots, nos certitudes alors que la nature
entière nous fait signe ? Qu’est-ce qui
nous mobilise ? Autant d’interrogations
qui se posent au seuil de ces vacances.

Au commencement la Vie planait sur
le vide des terres, sur le vide des
coeurs. Elle rôdait avec le vent dans les
déserts. Elle n’était que voix sans
mots. D’où l’insondable obscurité des
chemins de l’existence.

Êtes-vous une passionnée de découverte
? Rappelez-vous que le rêve ne
s’use que si l’on ne s’en sert pas.

Bonne lecture!

Yvette Laprise
Pour le comité de rédaction