No. 119 - L’écriture au féminin

Liminaire

Au mois de mars dernier, à l’émission
Bazzo.tv, a eu lieu une discussion sur la
création au féminin. Marie-France Bazzo
avait invité la chanteuse Louise Forestier
et la journaliste Pascale Navarro à répondre
à la question que L’autre Parole a choisi
de débattre dans le présent numéro :
existe-t-il un type de création spécifiquement
féminin? Louise Forestier était formelle
: les femmes ne peuvent pas créer
comme les hommes. Elles ont toujours
« un pied dans leur bulle et l’autre dans la
vie ». Sans être en désaccord, Pascale Navarro
pensait que le processus de création
était sans doute le même et que la distinction
se situait davantage au niveau de l’expérience.

Quand le groupe Bonne Nouv’ailes a décidé
de proposer cette question de l’écriture
au féminin, nous venions d’assister à la
soutenance de thèse de l’une de nos membres,
Mélany Bisson. Bien que son travail
ne porta pas directement sur l’écriture,
Mélany avait passé plusieurs années à
chercher -- et à nous parler du – devenir
sujet femme, dans l’expérience du sacré et
dans la vie. Elle-même avait expérimenté
un type d’écriture novateur dans un
contexte universitaire, une écriture qui se
fait dans un processus en spirale – et non
linéaire – et qui transforme en se faisant.

D’entrée de jeu, nous laisserons Mélany
Bisson nous parler de cette recherche du
sujet femme dans un processus d’écriture.
Puis, Denise Couture qui a été membre du
jury de cette thèse, nous expliquera en quoi
elle est exceptionnelle. Suivront deux invitées:
Céline Boyer, une poète qui cherche
elle aussi à écrire à partir de son être
femme ainsi que la directrice à Bordeaux
de la thèse de Mélany Bisson, Nicole Ollier.
Celle-ci, professeure de littérature à
l’Université Michel de Montaigne, fera un
survol de quelques expériences d’écriture
au féminin.

Quelques auteures nous présenteront ensuite
leur point de vue sur l’expérience de
l’écriture au féminin, soit en adoptant le
point de vue de celle qui écrit (Aïda Tambourgi)
soit en tant que lectrice assidue
d’essais (Monique Dumais, essayiste elle même),
de biographies (Christine Lemaire)
ou de romans (Monique Hamelin). Un billet
de Louise Garnier, et les Saviez-vous
que… de Marie-Josée Riendeau (à qui
nous souhaitons la bienvenue dans cette
chronique) viendront clore ce numéro.

À la question : existe-t-il une écriture spécifiquement
féminine, nous avons donc à
vous présenter une diversité de points de
vue. Nous ne vous promettons aucune réponse,
puisque depuis longtemps, à L’autre
Parole, nous savons que la saveur de la
vie se trouve dans les questions.

Bonne lecture,

Christine Lemaire
Pour le comité de rédaction