No. 126 - La pudeur! Fine fleur de toutes les cultures

 

Une fleur d’eau habille notre page couverture ! Elle nous rappelle que l’été est à nos portes avec le désir de se vêtir autrement. La mode des dernières années, tant pour les femmes que pour les filles, continue de nous interroger à L’autre Parole et nous vous proposons une ébauche de réflexion éthique sur l’habillement et le déshabillage, le dénuder et le vêtir. Peut-être serez-vous comme moi, surprise et intéressée par le cheminement proposé par les auteures. Ce sont ces articles qui ont inspiré le titre du numéro :
La pudeur ! Fine fleur de toutes les cultures. 

Nos propositions de lecture sont multiples. Il sera question d’un essai philosophique : La philosophie… là où on ne l’attend pas. Il semble que les questionnements des féministes dans ce domaine sont prometteurs pour la suite du monde.

Pour en connaître plus sur la mondialisation et l’engagement des femmes, nous vous présentons l’essai de Monique Dumais, l’une de nos membres. Dans Femmes et mondialisation, elle rappelle non seulement les grandes luttes, mais comment les femmes vivent, s’impliquent, résistent, avancent, s’engagent. La justice sociale est une revendication qui traverse les continents et peut aller des conditions de vie dans les maquiladoras à tout ce qui asservit ou appauvrit les femmes (traite des femmes, lutte contre la pauvreté, etc.).

Les succès de librairie sont là… Le Mange, prie, aime, une épopée moderne, nous fait voyager dans trois pays mythiques. C’est un parcours atypique quand la vie nous maltraite. Et avec la saga québécoise : Les accoucheuses, dont l’action se situe au 19e siècle, quelque 2 400 pages de lecture passionnante vous accompagneront beau temps, mauvais temps. Pour rester dans les écrits d’ici, quand un besoin de poésie se fait sentir, plonger dans L’étreinte des vents où les mots sont « de parfaits lieurs, ils appellent à eux les fragments du monde pour créer des passerelles. »

Quant aux écrits venus d’ailleurs, des auteures hispano-américaines sont au menu. La littérature écrite par les femmes des pays du cône sud du continent américain serait « abondante et marquante, souvent déstabilisante et passionnante » nous annonce notre critique littéraire. Vous la suivrez hors des sentiers battus dans Le soir du dinosaure de Cristina Peri Rossi et Quart-Monde de Diamela Eltit. Enfin, pour celles qui aiment le roman policier avec une touche féministe et qui ne connaissent pas les enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt dans l’Angleterre de l’ère victorienne, nous vous titillerons avec La conspiration de Whitechapel, un des meilleurs exemples de la série.

Un autre regard vous est proposé sur les vitraux Tiffany et une découverte à faire en visitant l'exposition de photographies de Nance Ackerman sur nos sœurs amérindiennes.

Ces derniers mois ont vu la disparation d’une figure marquante de la théologie féministe : Mary Daly. Un  bref hommage lui est rendu, comme à Guy Paiement, un homme épris de justice sociale.

Enfin, dans nos chroniques habituelles, vous retrouverez un Billet qui propose une lecture éclairante de Matthieu 18,6 et les Saviez-vous que..

Bonne lecture !