No. 132 - 35 ans de militance et d'écriture féministe

LIMINAIRE

Monique Hamelin

En août 2011, L’autre Parole a fêté ses 35 ans! Étaient conviées à un grand rassemblement les alliées, les anciennes membres de la collective et les membres actuelles afin de célébrer ce moment marquant. Plus de trois décennies se sont écoulées depuis la première rencontre, depuis les premières réécritures, depuis les premières prises de parole à travers la revue L’autre Parole afin de dire haut et fort que nous croyons faire ecclésia quand nous nous réunissons et célébrons notre foi.

Au menu : réflexion, action et célébration

Nous avons demandé à quatre femmes, deux alliées et deux membres de la collective de nous aider dans cette réflexion sur 35 ans d’un discours féministe et chrétien pour la transformation de la situation des femmes dans le champ religieux et dans la société. Nous leur avons également demandé de nous indiquer, selon elles, les pistes d’action et de réflexion à privilégier pour l’avenir.

Ces femmes sont : Élisabeth Garant, directrice du Centre justice et foi et de la revue Relations, Michèle Asselin, présidente de la FFQ de 2003-2009 et aujourd’hui coordonnatrice du CISO, Christine Lemaire, auteure et membre de L’autre Parole depuis 1985, et Marie-Andrée Roy, professeure à l’UQAM et membre de L’autre Parole depuis 1976. Vous retrouverez le texte de leur conférence dans nos pages. Tout n’est pas rose, mais il y a des acquis.

Parmi nos héritages, ces femmes ont souligné la publication de 131 numéros de la revue L’autre Parole. Ce sont 35 années d’une prise de parole en toute liberté pour dire notre solidarité avec les femmes dans et hors de l’Église, avec toutes les femmes de la société et plus particulièrement avec celles qui luttent pour une plus grande justice. Cette prise de parole a aussi été féconde et audacieuse et a donné lieu à la création d’un corpus de célébrations maintenant accessibles sur Internet. Cette liberté de parole et d’une pratique autre doit continuer de se déployer pour contrer le conservatisme ambiant. Dans la salle, des femmes d’autres croyances religieuses nous ont dit l’importance de pouvoir travailler ensemble; s’il ne leur est pas possible de faire de la réécriture des textes fondamentaux, nous pouvons en faire des relectures. Comme vous pourrez le lire dans le rapport de la plénière, « les valeurs sont semblables, mais les moyens sont différents ». Finalement, nous publions le texte de la célébration qui « vise à rendre grâce pour la vie de l’ecclésia au cours de ses 35 années ». Nous avons eu un grand repas de fête regroupant environ une centaine de femmes et quelques alliés hommes. Le chant a été particulièrement présent avec des compositions de femmes de L’autre Parole.

Nous innovons encore! À compter de ce numéro, nous visons à vous offrir à chacune des parutions de la revue L’autre Parole, des recensions de romans, essais, films, œuvres musicales, pièces de théâtre, etc. Nous privilégierons les documents écrits et visuels en rapport avec le christianisme et le féminisme. Nous soulignerons également la production de nos membres. Ainsi, dans ce numéro, il sera question de trois essais portant sur le sacerdoce des femmes, le renouveau souhaité de l’Église et le temps. Un film d’une cinéaste québécoise est aussi à l’honneur.

 

Monique Hamelin

pour le comité de rédaction