No. 65 - PRÊTRESSES D'AUJOURD'HUI

LIMINAIRE

En mai 94, Rome se prononçait ex cathedra sur la question de l'ordination des
femmes. Ce projet était déclaré clos. On devait tourner la page. Les protestations ont
été vives alors.

Qu'en est-il aujourd'hui? Le bâillonnement imposé par le Vatican a-t-il réussi à
décourager les dernières résistances?

Le collectif L'autre Parole, qui a déjà fait connaître à la Presse sa position de non recevoir
à cet impératif autoritariste, ouvre aujourd'hui les pages de sa revue à d'autres
voix pour témoigner que la résistance perdure. En rassemblant un dossier sur les
répercussions générées depuis la publication de la lettre apostolique sur l'ordination
sacerdotale exclusivement réservée aux hommes, la revue veut remettre en mémoire
les malaises qui persistent dans le peuple de Dieu.

Qu'il s'agisse de prises de position de groupes féminins ou autres, d'ici ou
d'ailleurs, de sondage d'opinions ou de réflexions individuelles, aujourd'hui comme
hier, un même concert de voix s'élève pour revendiquer le droit de parole et de
recherche dans l'Église comme dans toute société respectueuse de la personne
humaine.

Si la parole romaine tente de bâillonner ses fidèles, L'autre Parole accueille toute
expression positive visant le principe d'égalité, femmes et hommes, dans l'Église
comme dans la société.

Non! le débat n'est pas clos. Il est plus d'actualité que jamais. La résignation
n'est pas une attitude chrétienne. L'Église institution n'en est pas à ses premières
erreurs. L'histoire est là pour en témoigner. Un jour viendra où l'autorité romaine
demandera pardon pour ses paroles d'exclusion et pour son intransigeance. Notre
espérance collective nous en assure....

Yvette Laprise