No. 44 – NOS SAINTES

LIMINAIRE

Les participantes aux colloques annuels de L’autre Parole, après avoir tenté de dire
Dieue1 à l’automne 1988, ont voulu fort logiquement, cette année, chercher les signes qui
permettraient de connaître la relation avec Dieue. Normalement, la qualité et l’intensité
d’une telle relation devraient se refléter dans le comportement et le mode de vie d’une
personne… qui, alors, nous paraîtrait « sainte ». Mais… qu’est-ce donc que la sainteté???

Le présent numéro raconte l’histoire de cette quête de sens collective, par une belle fin de
semaine encore chaude, où nous avons d’abord analysé notre perception des saintes de la
Tradition. L. Melançon, grâce à son observation attentive, résume à merveille notre
« happening » du vendredi soir qui s’est déroulé dans un décor où l’élément humoristique,
toujours indispensable, s’était réfugié dans un recueil de reliques dont M. Gratton nous parle à
sa façon, i.e. avec une finesse qui nous mène impromptu à une féconde réflexion. M.-A. Roy
ouvrit la journée du samedi par une critique sympathique de la sainteté dans le christianisme.

Pour concrétiser nos perceptions, nous avions décidé de choisir quelques personnes qui,
selon nous, pourraient être proclamées saintes; nous avions même songé à une forme de
« procès de canonisation » qui nous aurait permis, par élimination, d’auréoler une heureuse élue.
Il en fut tout autrement. Qui lira verra…

M. Dumais expose brièvement la démarche choisie en vue d’identifier des personnes
éligibles à une reconnaissance publique. Encore une fois, nos échanges méditatifs, notre
travail collectif nous ont apporté un nouvel approfondissement spirituel et, dans un texte
magistral, R. Martin en livre les résultats: « Dieue parmi nous ». Suivent la présentation des
candidatures retenues qui, à l’évidence, n’avaient pas été préparées à Rome… et la conclusion
de nos délibérations. M. Hamelin et Y. Teofilovic décrivent l’émouvante célébration
qui couronna à la fois nos nouvelles saintes et notre profonde communion.

Enfin, M. Dumais propose des lectures et Y. Laprise nous communique quelques
informations relevées dans divers périodiques.

Rita Hazel

41 L’autre Parole, « Dieue au féminin », décembre 1988, no 40