No. 57 – DE L’APPROPRIATION À LA LIBÉRATION

LIMINAIRE

En juin dernier, nous avions salué la production de la thèse de Marie-Andrée Roy
sur « Les femmes et le pouvoir dans l’Église » comme un événement important pour
toutes celles qui portent en leur coeur à la fois un attachement à leur Église et une
forte préoccupation de justice pour les femmes. Fidèles à notre promesse, nous y
revenons en reproduisant le texte d’introduction à la soutenance de cette thèse,
assorti, en parallèle, des commentaires de quelques membres de L’autre Parole.

Le document est dense, et une façon passionnante de l’aborder consisterait peutêtre
à lire seulement la production de Marie-Andrée une première fois, pour
l’assimiler et y réfléchir personnellement, puis à confronter nos propres réactions aux
remarques écrites dans la colonne juxtaposée. Certaines trouveront-elles étonnant,
voire choquant, de parler de « pouvoir » et de « domination » au sujet de l’Église, comme
s’il s’agissait d’une institution purement humaine alors qu’on sait bien qu’elle est
d’origine divine…? Voilà justement l’artifice dont usent les autorités ecclésiastiques
(tout humaines soient-elles!) pour soustraire leur Église à une analyse objective et
scientifique.

La foi en Jésus sert-elle à faire accepter une situation de domination? Y a-t-il appropriation
des femmes dans l’Église?… sans qu’il y paraisse trop? Quatre d’entre
nous ont accepté de commenter cette question: L. Melançon, M.-T. Roy-Olivier, C.
Biais et M. Gratton. Puis, portée par l’Apocalypse de Jean, M. Dumais a traversé des
temps inconnus: elle proclame sa vision de l’Église nouvelle… D’une Apocalypse à
l’autre, Rigoberta Menchu, prix Nobel de la Paix, nous ramène sur Terre.

La résistance, l’analyse féministe ont commencé à porter des fruits en certains
endroits: on le constate chez nous, dans la région de Matane, comme en témoignent
M. Massé et S. Langlois ardemment engagées à promouvoir l’emploi du langage
inclusif dans les textes et célébrations liturgiques; on le constate aussi dans un tour
d’horizon qui dépasse les frontières, en parcourant notre dossier de presse compilé
au moment de la décision de l’Église anglicane en faveur de l’ordination de femmes.
Une gerbe de courtes nouvelles, choisies par A. Lafortune, fleurit notre dernière
page.

Bonne lecture!

Rita Hazel