CÉLÉBRER LA MÉMOIRE DES FEMMES QUI NOUS PRECEDENT DANS LA FOI

CÉLÉBRER LA¨MÉMOIRE DES FEMMES QUI NOUS PRECEDENT DANS LA FOI

 

par Joce-Lyne Biron et Anne Fortin

 

Il y eut un colloque, qui fut un retour aux racines chrétiennes. Nous sommes allées retrouver ce qu’avaient fait et dit la Samaritaine, la Cananéenne, l’hémorroïsse, la femme à la  recherche de sa drachme, sur les routes de Palestine.

 

Il y eut un repas au soir du samedi où nous avons célébré la mémoire des femmes qui nous précèdent dans la foi. Femmes d’ici et d’ailleurs, femmes qui luttent et résistent, femmes qui ont porté témoignage de leur foi et qui vivent encore en nous. Nous avons communié à leurs luttes gagnées dans le quotidien, luttes passées sous silence bien souvent.

 

Nous nous sommes recueillies en silence pour exprimer notre solidarité au-delà de tout mot ou discours. Puis nous avons pris la parole:

 

pour construire une solidarité à partir de nos mémoires individuelles;

 

pour prier et faire mémoire des femmes qui ont souffert et qui combattent encore contre l’injustice, l’oppression et l’exploitation;

 

pour dire nos résistances et nos combats et entrer en connivence avec nos soeurs, nos mères et nos filles r duites au silence;

 

pour communier la Bonne Nouvelle que nous voulons partager, et qui est une source d’espérance nous précédant dans nos luttes;

 

pour fêter notre joie d’être ensemble.

 

Nous avons accueulli dans  leur spontanéité témoignages et expériences, et partagé l’intimité des souffrances et espérances de chacune.

 

Ce souper-célébration a été une actualisation des trois axes de L’autre Parole. En effet, nous avons retrouvé dans l’évangile une Bonne Nouvelle pour les femmes d•aujourd’hui et avons élargi nos solidarités « sororielles » grâce à l•arrivée de nouvelles femmes dans le collectif.