Marie-Guyart

En 1996, après la célébration du 20e anniversaire de L'autre Parole, sept femmes de Québec se rencontrent pour mettre sur pied un nouveau groupe. Très rapidement, l'appellation 'Marie-Guyart-de -l'Incarnation' nous apparaît incontournable. Sans Marie de l'Incarnation et ses compagnes, la petite colonie de Nouvelle-France, fondée en 1608, n'aurait pu tenir le coup, ce qui a fait dire à Louis Lemieux, du journal Le Soleil : 'Le grand homme de la Nouvelle-France est une femme'.

Sa vie est une étonnante suite de combats, de victoires qui font d'elle non seulement la grande épistolaire du pays mais aussi un parfait exemple de polyvalence en se faisant tour à tour administratrice, artiste, éducatrice, musicienne, mystique.

Depuis ce temps, notre désir de retourner aux sources s'intensifie. Présentement, la découverte de l'Évangile de Marie-Madeleine jette une nouvelle lumière sur le rôle de cette première femme, apôtre de la chrétienté. Les livres de Jean Leloup, d'Anne Pasquier et de Catherine Baril nous convient à un festin plein de découvertes sur la vie de cette figure de proue presque oubliée du 20e siècle.

L'épopée mystique et féministe de ces deux amantes de Jésus peut avoir, sur les femmes en particulier, à l'aube de l'an 2000 , de retombées merveilleuses