LA FOI THÉOLOGALE

La foi est une affaire de confiance autant que de sens, à tout le moins sur le plan humain.

Quand on part le matin pour le travail ou toute autre activité, on fait confiance à la vie qui nous permettra de nous rendre saines et sauves à notre but. L’étymologie latine du mot (fides, fidere) autant que les vocables hébraïques « aman, amen » soutiennent l’idée que l’on peut se fier, s’appuyer sur quelqu’un ou quelque chose de solide. La foi religieuse peut être comprise de la même manière comme la confiance qu’on fait à « Dieu », le Créateur, la présence bienveillante, quel que soit le nom qu’on lui donne. Dans l’expérience juive, la foi apparaît comme une longue marche dans le désert suite à l’appel de « Yahweh » qui a parlé à Moïse au mont Sinaï. La foi est une réponse du peuple à cet « Invisible » qui a dit être leur allié ; c’est une attitude développée au cours de maintes expériences de doutes et de retours à la foi donnée à ce « Yahweh » saint et exigeant. Les prophètes seront là, dans cette histoire des Israélites, pour leur rappeler la Parole qui leur a été adressée. Le Nouveau Testament va plus loin dans l’intériorisation de cette attitude de foi : c’est une conversion, c’est-à-dire un changement profond de l’être qui est offert dans la présence, le message et l’action de Jésus. Les disciples, femmes et hommes, comme Marie de Magdala ou Simon Pierre sont les témoins de cette expérience fondatrice du christianisme. Et cette attitude se fonde sur une décision libre de notre part, sous l’inclination ou l’impulsion de l’Esprit. Telle est l’expérience chrétienne de la foi : une réponse confiante et engagée à ce « Dieu » qui fait alliance avec nous dans l’événement de Jésus fait Christ, par qui l’humanité entière est convoquée à l’union de l’humain et du « divin ». La foi théologale consiste à s’appuyer sur l’invisible, solide et bienveillante Réalité qu’on nomme Père/Mère, et à répondre à sa Parole telle que prêchée et montrée dans l’histoire de Jésus de Nazareth. C’est une manière particulière de vivre dans la confiance et de nous appuyer sur un sens qui dirige ou oriente notre vie.