INTERPELLATION ••••

INTERPELLATION ••••

 

 

Le Bulletin du C.S.F. (Conseil du statut de la femme) numéro de septembre 78, a publié une entrevue que Monique Dumais a accordée à Micheline Carrier. Lors de leur rencontre, Monique a explicité son engagement en tant que féministe et chrétienne au sein de l’Eglise et ce surtout, par le biais de notre collectif « L’Autre Parole ». Elle insistait sur notre Espérance en une Eglise plus près de notre humanité, démasquant les abus de l’Eglise Institution.

 

Suite à cet article grand nombre de réponses, de commentaires nous ont été envoyés. Notre collectif en tant que féministe et chrétien semble interpeller beaucoup de femmes :

 

Plusieurs d’entre elles, sensibles au problème des femmes, intéressées à un certain aspect « religieux » ou « engagement chrétien », semblent avoir de sérieuses difficultés à  concilier les deux options.

 

Certaines se disent « distantes » voire même « extérieures » à l’Eglise catholique institutionnelle qui bien souvent trop rigide les brime au niveau de leurs expériences de femmes. Femmes étouffées, non reconnues par une Eglise traditionnelle et rigide, elles ont souvent décidé de se réaliser à l’extérieur de ses structures.

 

L’interpellation de Monique croyant profondément à  un réveil possible au sein de l’Eglise, les pas que nous faisons ensemble dans l’Espérance d’une parole possible des femmes chrétiennes .•• tout cela semble être des signes importants et significatifs pour ces personnes.

 

Cette réalité de femmes engagées, interpellées par notre acharnement, en tant que chrétiennes, nous montre explicitement, qu’il est d’une importance imminente de continuer à nous battre pour une Eglise plus juste et de montrer qu’il n’est absolument pas incompatible d’être féministe et chrétienne ••• car notre option de foi nous oblige-à désirer profondément la libération des opprimés, et ainsi la libération de notre expérience de femme.

 

Montréal  Béatrice Gothscheck