N01RE COLLOQUE ! ••.

« N01RE COLLOQUE ! ••. »

 

 

Une vingtaine de femmes québécoises se sont rencontrées cet été à Rimouski, autour du thème : « Le corps de la Femme et l’Eglise’     Le colloque a été organisé par notre collectif dans le but de nous confronter, entre chrétiennes, à une réalité aussi épineuse que celle de « notre corps et de l’Eglise ».

 

Le sujet du colloque de par sa bipolarité, a regroupé des femmes de différentes tendances : quelques-unes étant intéressées plus spécifiquement par « le corps de la femme », d’autres par 1’Eglise », d’autres enfin par le sujet au complet ! Cette divergence dans le groupe a tout d’abord suscité l’étonnement, puis nous a permis une ouverture plus grande sur les différents problèmes découlant de notre thématique.

 

La méthode de travail utilisée était essentiellement basée sur 1’expérience, notre expérience de femmes qui avons un corps ••. Pas très habituées à prendre la parole « entre femmes », nous l’avons prise !

 

Nous avons compris alors que cette « prise de parole » doit se réaliser par notre réappropriation « totale », celle de notre corps et de notre discours. La réappropriation de notre corps, de notre sexualité, n’est pas sans poser de grands problèmes, surtout au sein de notre Eglise (contraception- maternité- virginité- avortement •••). Se réapproprier notre discours, ou plus justement « construire un discours de femmes, considérant notre nature profonde, nous appelle à tenter de démasquer tous les stéréotypes féminins qui imprègnent depuis toujours le discours de l’Eglise, essentiellement masculin (la femme comme inspiratrice – salvatrice – tentatrice – vierge ou mère etc•••)

 

L’expérience de ce colloque a été très positive. Elle nous a montré que nous sommes capables de fonctionner ensemble.••• Nous avons pris un rythme particulier où nous avons laissé fleurir notre spontanéité… Une solidarité s’est créée entre certaines, cette solidarité est d’ailleurs essentielle pour affermir notre foi en la libération.

 

Montréal, 30 septembre 1978  Béatrice Gothscheck