L’Ermitage pour moi

L’Ermitage pour moi

 

C’est d’abord le rendez-vous de l’amitié : Etre et vivre avec des amies en proximité

durant quinze jours pour la solitaire que je suis ça n’a pas de prix !

 

L’Ermitage c’est aussi mon lieu privilégié de détente de l’esprit et du corps :

Me laisser tantôt caresser par la douceur de l’eau et en goûter la volupté,

voilà pour la sensualité ;

Tantôt me laisser saisir par une immersion courageuse dans une eau

plutôt fraîche, voilà qui refait on ne peut mieux mon tonus d’énergie ;

Me livrer, malgré mes soixante-dix ans passé, à des jeux aquatiques

enfantins : course à cloche-pied, de reculons, en sauts de crapaud, en

kangourou, à pas de géant, dans une joyeuse compétition ; rire à gorge

déployée… voilà pour une régénération totale de mon être.

 

L’Ermitage c’est aussi pour moi sentir l’accueil d’une nature généreuse.

C’est contempler les arbres aux divers coloris de vert se découpant sur un azur sans nuage.

C’est écouter, ravie, le chant d’un oiseau.

C’est surprendre un jeune lièvre prenant son petit déjeuner en toute confiance sous nos fenêtres.

C’est marteler le pavé en chantant à pleines voix notre joie de vivre…

Voilà qui nourrit mon sens de l’émerveillement.

 

L’Ermitage c’est aussi le lieu qui donne satisfaction à mes goûts :

jeux de cartes variés, casse-tête à constituer à temps perdu… et bien d’autres loisirs vécus en toute sororité.

Et tout cela dans le partage spontané des tâches communes et grâce au généreux dévouement des responsables de l’Ermitage : cuisine santé, accueil, entretien de la piscine, liturgie, transport….

 

Voilà ce qui me ramène chaque année à notre oasis de paix de Johnville. Et je crois que ces instants s’inscrivent bien dans Le repos du septième jour !

 

YVETTE LAPRISE, Phoébé