No. 90 – HALTE ! C’EST L’ÉTÉ

Liminaire

Halte ! mot avertisseur, mot-clé pour rompre la chaîne
inexorable — métro-boulot-dodo — qui s’impose à un trop grand
nombre d’entre nous. La saison estivale est là pour nous offrir l’occasion de
reprendre la gouverne de nos vies en adoptant un rythme qui permette de faire
sienne l’exubérance de la nature porteuse de joie.

Halte ! pour mieux savourer la douceur d’être au monde ; le goût de la vie ; en
respirer le parfum au lieu de passer distraitement à côté.

Halte ! pour s’exercer à percer l’apparence des choses qui nous entourent. Un
geste, un regard, un sourire suffit souvent à dénouer d’un seul coup une
impasse.

Halte ! pour s’accorder des moments de farniente, de gratuité ; s’oxygéner sans
aucune obligation de produire ; écouter le silence ; goûter la plénitude de
l’instant ; regarder rêver les étoiles ; sentir la caresse de l’air ; voir danser les
brins d’herbe ; remplir ses sens d’images, de senteurs, de mélodies…

Halte ! pour libérer le meilleur de soi ; s’abandonner ; aller sur le terrain se
livrer au hasard des rencontres…

Halte ! pour voyager, chanter, lire, changer de « look », se faire de nouvelles
connaissances ; cultiver ses liens avec ses proches et ses amies ; réaliser peut-être
un rêve enfoui depuis toujours dans les régions abyssales de son être.

Vous avez sans doute plein de projets dans la tête et dans le coeur. Rappelez=vous
cependant que le plus important est ce que vous voulez être. Quelle que
soit votre position face à la période qui vient, je vous souhaite, lectrices et
lecteurs, un très bel été au goût de liberté, de grand air, de fruits frais… et de
fantaisies inédites. Halte !

YVETTE LAPRISE