MARIE-NICOLE LEMIEUX

Une grande voix est née, une voix de contralto d’une qualité rare,originaire de Dolbeau-Mistassini.

Marie-Nicole Lemieux a étudié au Conservatoire de Musique de Chicoutimi puis, au Conservatoire de Musique de Montréal sous la direction de Marie Daveluy. Elle est lauréate de nombreux concours. Elle a notamment remporté le Prix Joseph-Rouleau et la Bourse Richard-Verreau au Concours national d’art vocal des Jeunesses musicales du Canada ; elle a également gagné le prestigieux Prix de la Reine Fabiola ainsi que le Prix spécial du Lied au Concours international Reine Élisabeth de Belgique. Devant elle, s’esquisse une brillante carrière internationale. Déjà, on a pu l’entendre en récital et en concert avec de grands orchestres d’Europe et d’Amérique du Nord. Elle devrait se produire dans de nombreux concerts au Québec, au cours de l’année 2003-2004. N’hésitez pas à aller l’entendre.

La voix de Lemieux est riche, superbe ; elle a de l’ampleur, un vaste registre de l’aigu au grave où elle circule avec aisance sans jamais forcer. Là où d’autres interprètes sont à bout de souffle, sa voix continue de grimper tranquillement comme si de rien n’était. Elle séduit par sa simplicité et la force tranquille qu’elle dégage. Ses interprétations sont d’une étonnante maturité et d’une grande profondeur. La diction nous fait apprécier les textes chantés en français. Marie-Nicole Lemieux n’a pas fini de faire parler d’elle. Elle est sur les traces des plus grandes : Maureen Forrester, Kathleen Ferrier, Marilyn Horne. On peut entendre cette voix superbe sur quatre CD

. Dans le coffret double qui présente les gagnants du Concours Musical Reine Élisabeth de Belgique,elle interprète six airs de Mahler, Wagner, Rossini, Berlioz et Tchaikovski. (Marie-Nicole Lemieux, contralto et al, Concours Musical Reine Élisabeth de Belgique,Chant 2000, Cyprès, CYP 9610).

Elle est l’interprète unique d’un disque superbe consacré à des airs de Berlioz, Wagner et Mahler (Marie-Nicole Lemieux,contralto ; Daniel Blumenthal, piano:Berlioz-Wagner-Mahler, Cyprès 2000, CYP 9611).

On appréciera de plus son enregistrement de Cantates italiennes de Handel

(Marie-Nicole Lemieux, contralto ; Luc Beauséjour, clavecin : Handel, Cantates italiennes, Analekta 2002, FL 2 3161).

 On peut également l’entendre dans un très bel enregistrement du Requiem de Mozart

(Karina Gauvin, Marie-Nicole Lemieux, John Tessier, Nathan Berg, La Chapelle de Québec, Les Violons du Roy, Bernard Labadie, Requiem de Mozart, Dorian Recordings, DOR 90310).

Bonne audition à toutes et tous !