POUR LA SUITE DE BEIJING

POUR LA SUITE DE BEIJING

 

Peut-être vous rappelez-vous que lors de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes à Beijing en 1995, 500 Canadiennes retrouvaient quelque 30 000 déléguées de tous les points du monde. Leur mission était de rechercher des moyens d’obtenir des résultats tangibles dans les luttes pour renforcer les droits et l’égalité de toutes les femmes. Le résultat est le Programme d’action, un document que d’aucunes qualifient de visionnaire.

 

Considérant que la réalisation de cet ambitieux programme repose sur la volonté de chacune et chacun, la Commission canadienne des droits de la personne a fait un bref bilan de la situation au Canada dans le dernier numéro de Forum des droits de la personne. Intitulé « Traduire la théorie de Beijing dans les faits : un an après », des femmes des diverses régions du Canada posent des questions :

 

. À quand un service national de garderie, accessible, abordable et de qualité sans lequel le principe d’égalité entre les sexes ne peut s’actualiser ?

. À quand un régime de taxation plus progressif ?

. Où sont les subventions pour les groupes féministes, les groupes des minorités culturelles et les groupes autochtones ?

. Qu’en est-il de la recherche indépendante sur les questions touchant les femmes depuis la disparition du Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme ?

. Qu’en est-il des baisses du budget d’aide à l’étranger, situation qui affectera l’aide internationale accordée aux femmes dans les pays en voie de développement ?

 

Pour assurer la vitalité du Programme d’action tant au Québec qu’au Canada, il faut selon Lois Chang, avocate de Toronto, non seulement faire connaître le Programme d’action mais adapter le message, préciser les rôles des ONG et des gouvernements et continuer à établir des liens internationaux.

 

Celles qui sont intéressées à se procurer un exemplaire de Agissez en faveur de l’égalité, du développement et de la paix – Guide canadien pour le suivi de la Conférence de Beijing ’95, prière de vous adresser à :

 

ICREF (Institut canadien de recherche sur les femmes)

151, rue Slater, bureau 408

Ottawa, Ontario

K1P5H3

Téléphone : (613) 563-0681 Télécopieur : (613) 583-0682 Courrier électronique : criaw@worldlink.ca

La Commission canadienne distribue sur demande non seulement le bulletin

 

précité mais également une affiche et un signet sur le thème « Les droits des femmes sont des droits de la personne ». Pour obtenir un exemplaire, il faut

communiquer à l’adresse suivante :

 

Commission canadienne des droits de la personne

320, rue Queen, Tour « A »

Place de Ville

Ottawa, Ontario

K1A 1E1

Téléphone : (613) 995-1151 Télécopieur : (613) 996-9661 ATS : (613) 996-5211

 

MARIE-ROSE MAJELLA, VASTHI