No. 61 – L’ÉCLATEMENT DES ÉVIDENCES

LIMINAIRE

« L’éclatement des évidences! » c’est l’expression qui nous a paru le mieux
refléter le vécu des membres de L’autre Parole, lors de leur dernier colloque, tenu à
Québec, en août 1993.

Dès le vendredi soir, le groupe est provoqué à entrer de plain-pied dans le jeu à
partir d’une mise en scène inspirée de l’événement Galilée: « Et pourtant elle tourne! » À
l’aide de symboles: soleil, terre, étoiles filantes, les participantes sont invitées à faire le
procès des évidences qu’elles portent ou découvrent dans l’ordre de la théologie
féministe et des rapports de sexe, (voir no 60 de L’autre Parole). Papi et mamie se
mettent de la partie pour déterrer – dans un sketch improvisé vivement apprécié – les
racines lointaines de certaines de ces évidences.

La journée du samedi est consacrée à approfondir le questionnement
commencé la veille pour permettre aux participantes de se l’approprier dans un parcours
en trois temps: déconstruction, libération et option. Une célébration inédite, des plus
appropriées à la démarche, vient couronner le tout.

À cette mémoire écrite du colloque, s’ajoutent, dans ce numéro, la célébration
pascale de l’Ekklesia des femmes, assumée principalement par le groupe Vasthi, une
recension du livre « Les Soeurs de Sainte-Anne » dont l’auteure est l’une des nôtres et la
rubrique Saviez-vous… qui continue à relever, parmi les faits divers, ceux d’entre eux les
plus propres à répondre à vos préoccupations et intérêts.

Bonne lecture!

Yvette L