SAVEZ-VOUS QUE…

SAVEZ-VOUS QUE…

 

‘ • • Le document final du rassemblement oecuménique européen de Baie, tenu en mai dernier, fait appel à la conversion en ces termes : « Nous affirmons ce qu’enseigne la Bible, à savoir qu’hommes et femmes sont créés à l’image de Dieu (Gn 1, 27). …

Femmes et hommes ont également le droit à la vie et à la vocation dans l’Église et la

société…. Nous engageons les Églises et les chrétiens à rejeter toutes les structures qui nient l’égalité des femmes et des hommes et à dénoncer toutes les formes de sexisme qu’illustrent et manifestent ces structures. Les femmes ont le droit d’être les sujets de leur propre vie et non plus des objets à l’usage d’autrui. » (Source : Relations, oct. 1989, no 554, p. 247.)

 

• *  » Dans le bulletin Femmes et hommes dans l’Église (no 39), Marie-Thérèse van Lunen Chenu écrit ce qui suit au sujet du volume Souffles de femmes (présenté dans notre #42) : « Elles ont décidément du souffle les Québécoises ! Pour analyser juste, pour critiquer vif, pour les célébrations spirituelles féministes : des mots pour dire la foi, l’espérance et l’amour », (p. 39)

 

• * * Yveline Chevillard Ghariani, à la suite de sa recension de Souffles de Femmes,

écrit : « Je recommande cet ouvrage. Je l’ai trouvé stimulant. Il a le mérite de faire la

rétrospective du mouvement des femmes dans l’Église depuis quinze ans…. L’innovation de nouvelles pratiques, l’élaboration de nouveaux modèles montrent ici toute la détermination et le sérieux des chrétiennes féministes de notre milieu qui ont choisi une voie marginale pour attester leur adhésion au Christ. C’est là un chemin difficile, ardu, mais il a sa place pour faire advenir le Royaume aujourd’hui. Il faut qu’elles continuent en faisant confiance à l’Esprit « qui souffle où il veut ». (Source : Relations, sept. 1989, no 553, p. 221.) « Les Églises solidaires des femmes », voilà le thème retenu pour la Décennie oecuménique (1988-98), lancée à Pâques 1988, par le Conseil Oecuménique des Églises. L’objectif de cette décennie consiste à encourager les Églises à participer à l’amélioration de la position des femmes dans l’Église et dans la société… Des ateliers régionaux et nationaux sont en train de produire des études bibliques, des chansons, des brochures et des poèmes sur le vécu des femmes et leurs luttes dans différentes parties du monde et dans diverses cultures… (Source : Études et dialogues, sept.-oct. 1989, no 194, p. 6.)

 

• * • Lors de la rencontre de la Commission des droits de la personne du Québec, le juin dernier, à laquelle participait le Mouvement des femmes chrétiennes dans la personne de Marie-Thérèse Olivier, il a été constaté, au chapitre de l’équité salariale,

qu’avec l’élimination progressive de la discrimination concernant l’accès des femmes à des postes de responsabilité dans l’Église, une autre forme de discrimination s’est amplifiée, soit celle de l’équité salariale. La synthèse des recommandations suivie des actions entreprises par la Commission se répartissait en trois secteurs : travail, logement, école ; venait ensuite une énumération de groupes de femmes doublement

discriminées : femmes immigrantes, femmes des minorités visibles, femmes détenues et ex-détenues, femmes autochtones, femmes handicapées, femmes assistées sociales.

Les vingt-six groupes qui ont participé à cette rencontre ont recommandé à la Commission d’assurer un leadership plus grand dans la promotion des droits, de réévaluer son interprétation des convictions politiques pour y inclure le féminisme… (Source : Synthèse des recommandations, Commission des droits de la personne du Québec, juin 1989)

 

* * * Les évêques catholiques du Canada, à leur réunion d’août 1989, ont préconisé

l’utilisation d’un langage non sexiste… Les évêques ont indiqué que l’emploi d’un tel

langage était particulièrement délicat dans le cas des textes liturgiques et des traductions des textes bibliques. Une attention spéciale est portée à ce problème lors des révisions périodiques, mais le processus de révision est long, difficile, il fait appel à plusieurs intervenants et doit être approuvé par de nombreuses instances… (Source : Marie Tison, La Presse, le 19 août 1989, p. A-22)

 

• * . Femmes en tête, organisme mis sur pied pour créer le grand rassemblement des Québécoises en vue de célébrer le 50e anniversaire de l’obtention du droit de vote pour les femmes du Québec, a vécu le 9 septembre dernier sa dernière assemblée générale avant les grands événements. Le vent dans les voiles, les Femmes en tête ont présenté leurs plans d’action régional et provincial d’ici avril 1990, mois du Forum provincial et du grand spectacle. Tel que l’affiche la nouvelle image du projet, « Femmes en tête, une force déterminante », le mouvement des femmes est bien vivant… Le nombre de groupes mandataires a dépassé le seuil respectable de trois cents.

Le fonds des services aux collectivités du ministère de l’Enseignement supérieur et

de la Science (MESS) a accordé 37 000$ au Protocole UQAM/Relais-Femmes pour le bilan des groupes de femmes du Québec,

dans le cadre des activités de ce 50e anniversaire. Grâce à cette subvention, deux

chercheuses travaillent présentement à l’analyse des données fournies par ces groupes. Sous peu, les portraits régionaux seront complétés et débutera l’analyse du niveau provincial. Le rapport de recherche, prévu pour novembre, sera par la suite converti en une belle et agréable publication.

 

… Relais-Femmes, organisme qui offre des services de recherches, de formation et d’animation aux divers groupes de femmes, qui se veut un « relais » entre les groupes et le gouvernement, a élu Marie-Andrée Roy à son Conseil d’administration, au cours de sa dernière assemblée annuelle, le 30 mai dernier. Nos félicitations à Marie-Andrée !

 

* * Le programme du C.P.M.O. (Centre de pastorale en milieu ouvrier) 1989-90 offre des ateliers « femmes et religion ». Ces ateliers viseront à défricher le terrain du religieux, à le confronter à la pratique féministe des femmes participantes et à y dégager des voies alternatives. (Source : Bulletin de Liaison, no 32, sept. 1989, p. 10.)

 

* * La coalition contre la taxe de vente sur les livres et les revues, récemment créée, lancera une campagne publique pour gagner l’appui de la population. La coalition est une organisation parapluie représentant l’Association des éditeurs canadiens, le Conseil

des éditeurs de livres canadiens, l’Association des librairies canadiennes, l’Association des éditeurs de périodiques du Canada, et les Distributeurs de périodiques du Canada. (Source : le journal L’Alternative, le 14 sept. 1989, p. 7.)

 

* • L’Association européenne des femmes pour la recherche théologique, fondée en 1986, vient de se donner une nouvelle présidente dans la personne de Mary C. Grey- Hughes, théologienne anglaise. La coordination pour la France se situe actuellement à

l’adresse de Mme Marie-Thérèse van Lunen Chenu, Grande Roche, 71520 Matour.

 

Yvette Laprise • Myriam