UN BRIN DE CAUSETTE !

Si je pouvais avoir des ailes,

J’irais faire un grand tour au ciel,

Pour voir si le Dieu qu’on vénère

N’est pas trahi, par nous, sur terre.

 

Je ferais un brin de causette,

Avec Jésus de Nazareth,

Sur différents points en litige

Qui nous donnent un vrai vertige.

 

J’évoquerais le sacerdoce,

Pour voir si vraiment il endosse

Ce qui fut un jour établi

Et qui n’a plus changé depuis !

 

Je verrais si la papauté

Est parmi ses choix préférés

Et, s’il lui donne en vérité

Un sceau d’infaillibilité !

 

Verrait-il comme sacrilège

Que certaines femmes allègent,

De ce service, leurs confrères

Pour témoigner de la Lumière ?

 

Serait-il vraiment offensé

De voir les femmes occuper

Des postes dûment réservés

Aux mâles de l’humanité ?

 

Que pense-t-il de nos doctrines,

De nos dogmes et de nos mines,

Sérieux à en faire frémir

Tous ceux qui aiment le plaisir ?

 

Dieu serait-il vraiment jaloux,

Veut-il ses enfants à genoux

Récitant toujours des prières,

Sans agir d’aucune manière ?

 

Que dit-il de cette misère

Qui foisonne sur notre terre ?

Aime-t-il bien les marginaux

Malgré tous leurs sacrés défauts ?

 

Si je pouvais avoir des ailes,

J’irais faire un grand tour au ciel

M’informer de tous ces mystères

Pour vous les dévoiler sur terre

 

 

Note : Extrait de : TAMBOURGI, Aïda. Dis-moi qui est ton Dieu ? 52 prières et méditations d’une femme, Montréal, Éditions du Levain, 1986, p. 41-42.