Prendre la parole

Prendre la parole

 

Alors que je me préparais à écrire cet article sur la nécessité d’une prise de parole par les femmes, un commentaire entendu au hasard durant l’émission télévisée Chasseurs d’idées m’a fait réagir vivement. Un professeur de sociologie y mentionnait qu’en milieu universitaire, les étudiants masculins prennent plus souvent la parole que les étudiantes. Que cela puisse s’appliquer dans des classes à prédominance masculine, cela s’explique nous disent les psychologues, mais delà à en faire un constat général… Il y a de quoi s’inquiéter.

 

Aussi faut-il se demander, en toute franchise, ce qui en est de notre prise de parole à nous les femmes ? À l’aube de l’an 2000, où nous avons tout autant que les hommes accès à l’information, l’instruction, la technologie, savons-nous que nous avons également droit à la parole ? Dans certains milieux, les femmes ont plus de facilité à prendre la parole, me direz-vous. Elles sont très à l’aise de parler avec des ami(e)s, des membres de leur famille. Mais le problème se corse dès qu’elles se retrouvent en public ou en terrain inconnu. Dans un cadre moins familier, savons-nous encore comment prendre la parole ? Certaines y arrivent sans doute mieux que d’autres. Mais qu’en est-il de chacune de nous ? Sommes-nous satisfaites de 1a qualité de nos prises de parole ?

 

Pour ces personnes qui ne se considèrent pas assez outillées pour une prise de parole efficace, il existe bien certains moyens d’y arriver. Des cours de prise de parole, des ateliers d’affirmation de soi peuvent, entre autres, y contribuer. On voudra parfois être mieux documentées sur tel ou tel sujet. Mais en attendant

d’arriver à ce jour glorieux où chacune sera à l’aise de prendre la parole où que ce soit, une chose est sûre, il ne faut pas attendre de savoir parler à la façon des hommes pour enfin prendre la parole ? Et ce n’est pas dire ici que le langage employé par les hommes n’est pas bon. Loin de moi cette pensée !

 

Toutefois en tant que femmes, nous avons sûrement un langage différent, une façon qui diffère de celle des hommes pour nous exprimer. Nous avons donc à nous exprimer dans notre langage à nous. Certes, comme femmes, nos personnalités sont différentes l’une de l’autre et nous avons aussi des façons toutes aussi différentes de nous dire les unes, les autres. Mais il est important que nos propos partent de notre essence, de nos propres points de référence. Pourquoi se compliquer la vie en cherchant à imiter nos meilleurs orateurs masculins. Le mystère de chacun, chacune finit toujours par nous échapper. Dans nos prises de parole, il ne nous reste finalement qu’à être nous-mêmes !

 

D’autre part, si nous voulons faire entendre les besoins qui nous sont propres, à nous en tant que femmes, il nous revient de les exprimer. Dans notre monde où vous conviendrez que tout va parfois trop vite, il y a de fortes chances que les autres, hommes ou femmes, n’aient pas toujours le temps de deviner ce que nous ne prenons pas le temps de leur dire. C’est du partage que jaillit la lumière et de nos prises de parole, un avenir meilleur.

 

Osons prendre la parole !

 

DIANE MARLEAU