DU NOUVEAU A L’AUTRE PAROLE

DU NOUVEAU A « L’AUTRE  PAROLE »

 

par Bernadette Jean

 

Il s’agit d’un comité de théologie, formé en novembre 1981, qui est actuellement composé de cinq femmes, dont deux théologiennes. Les objectifs de ce comité sont d’apporter un soutien aux groupes du collectif, de préparer la dimension théologique du colloque annuel et d’amorcer une réflexion théologique proprement dite. Ce comité a été mis sur pied pour aider le collectif à faire une démarche de réappropriation de notre foi à partir de nos expériences de femmes et, dans un second temps, pour mettre en forme cette appropriation en vue d’une réflexion théologique qui vienne de la base, de la pratique, du vécu.

 

Concrètement, le comité de théologie veut travailler avec et pour les groupes. Les membres de ce comité le sont sur une base volontaire, par motivation personnelle : il n’est pas nécessaire d’avoir une formation théologique pour y participer. Une lettre, accompagnée d’un premier questionnaire, a démarré le processus de va-et-vient entre les groupes. Ce questionnaire se veut un outil pour favoriser un travail de réflexion sur la symbolique chrétienne.

 

Comme féministes et chrétiennes, nous devons découvrir et inventer notre façon d’agir selon notre foi. Nous devons découvrir notre démarche spécifique. Qu’on pense à la théologie de la libération en Amérique Latine, qui a trouvé le spécifique d’une démarche de foi incarnée. C’est un peu ce que nous voulons faire.

 

Comme chrétiennes, notre foi doit interroger notre vécu. Que l’on dise Jésus-Christ, l’Evangile, Dieu, etc., il faut s’interroger sur la façon dont la dimension chrétienne est résolue. Certaines sentent le besoin de dire davantage leur foi, d’en parler, de la verbaliser. Par contre, d’autres qui ont une expérience plus mystique-au-delà des mots – n’ont pas autant besoin d’en parler ••• C’est peut-être alors que nous avons une autre façon de dire les choses.

 

L’essence même du comité théologique est de réfléchir à long terme. Notre réflexion sur l’engagement féministe et chrétien se veut intimement liée à la vie des groupes.