FELICITATIONS POUR CES DIX ANS

FELICITATIONS POUR CES DIX ANS

 

Micheline Laguë – Ottawa

prof, en théologie. Univ. St-Pacrî

 

L’autre Parole a tenu parole ! Depuis dix ans te Collectif rapporte avec sérieux et humour tout à la fois te vécu des femmes. Lieu de rencontre, d’expression. L’autre Parole permet aux femmes d’ici d’être tenues au courant des multiples réalisations des femmes et ainsi entretient un réseau de solidarité entr’elles. Pour ce travail magnifique, soyez remerciées, pionnières du Collectif et celles qui. vaillamment, ont pris la relève ! Que L’autre Parole continue son rôle d’information. Peut-être faut-il souhaiter, en cette année préparatoire au Synode sur les laïcs, que soit entreprise une réflexion soutenue sur les fondements ecclésiologiques de la participation des baptisé-e-s à ta vie de l’Eglise, aux responsabilités qui incombent à ceux-celles qui prennent au sérieux leur condition de disciple du Christ.

 

L’autre Parole apprendra probablement avec joie que la Faculté de Théologie de l’Université Saint-Paul dispense un cours sur « Les femmes dans la mission de l’Eglise ». J’ai eu l’occasion, à deux reprises, de donner ce cours (au premier semestre de 1986. il était aussi dorme en anglais par Joyce Zimmerman). En fait, il constitue te premier d’une série de cours qui s’échelonneront sur l’ensemble du programme du baccalauréat en théologie. Déjà cet été, Etaine Guillemin donnera en anglais « Les femmes dans tes Ecritures ». Aussi l’on prévoit annoncer, pour un avenir prochain. « Les Femmes dans l’histoire de l’Eglise ». « Les Femmes et ta spiritualité ». Une autre première s’ajoutera à l’automne puisque j’aurai l’occasion d’enseigner aux étudiant-e-s des 2e et 3e cycles « L’émergence des théologies féministes ». L’insertion de ces cours dans les programmes de théologie reflète éloquemment l’esprit de la Faculté de Théologie : ici, L’autre parole » est entendue et respectée, voire même elle se montre créatrice…

 

A souligner l’existence du groupe l’Assemblée des Femmes/Women’s Assembly qui se veut un « lieu d’engagement ». Ses trois principaux buts se formulent ainsi : 1. apporter un soutien financier aux femmes dans leurs études en théologie, en droit canon et en pastorale ; 2. former un groupe-support ; 3. participer à la recherche d’emplois correspondant aux compétences acquises. Dans l’attente d’une réponse positive en ce qui a trait à la reconnaissance du statut d’organisme à but non lucratif, on peut déjà porter quelques activités au crédit du groupe. Il a marrainé, entre autres, la conférence « Le mouvement des femmes aujourd’hui. Un projet d’humanité nouvelle ? » qu’Elisabeth Lacelle a livrée dans le cadre des célébrations de ta Semaine internationale des Femmes. Plus de 250 personnes ont participé à cette soirée qui s’est avérée un réel succès.

 

Faut-il ajouter les demandes de plus en plus nombreuses des femmes de la région à l’occasion de leur étude sur « Les Femmes dans L’Église » telle que proposée par le dossier de la C.C.E.C. ? D’ailleurs, le diocèse d’Ottawa compte maintenant son comité permanent « Les Femmes dans l’Eglise ». Invitée pour animer ce groupe, j’ai accepté d’y adhérer comme membre permanent.

 

Donc, des femmes s’engagent de plus en plus, convaincues que des changements significatifs dons l’Eglise ne pourront pas survenir sans leur contribution. Place à la lucidité, à la créativité, l’Eglise de Dieu ne peut être telle sans elles !

 

Félicitations pour ces 10 ans de vie de L’autre Parole !