No. 34 – LA JUSTICE

LIMINAIRE

Une « société juste »… une communauté juste… une Église juste… une chrétienne
juste… Le droit absolu des humains à la nourriture, au gîte, au minimum vital… Le
droit, à l’intérieur d’une société donnée, à l’égalité des chances, à la vérité, à la liberté…
Quand nos choix sont-ils justes? Où commence l’égoïsme?
« Impossible d’être chrétiennes sans partager avec d’autres une option fondamentale
pour la justice, l’égalité », dit le texte de présentation de L’autre Parole. Qu’est-ce que
cela signifie dans chacune de nos vies?
Des expériences d’engagement personnel peuvent aider à concrétiser nos beaux
principes. Se succèdent à la barre des témoins: Lucie Lépine, – que nous remercions
d’avoir répondu généreusement à notre invitation tardive, même si elle n’est pas (pas
encore?) de L’autre Parole – Franca Zuccherini, via la plume de Louise Roy, et Line
Bélanger. Monique Hamelin analyse ensuite une forme d’injustice « qui attire peu la
compassion ». Puis, transformant la L.N.I. en L.N.L., elle met son esprit humoristique au
service de notre thème.
Pour nourrir notre solidarité avec les femmes du Tiers-Monde, il importe de connaître
ce qu’elles vivent et ce qu’elles pensent. Marie-Thérèse Olivier boucle ses réflexions
sur la Conférence internationale de Naïrobi avec son expérience de la rencontre
anniversaire tenue à Toronto, l’automne dernier. Après quelques éloquentes statistiques
rapportées par Réjeanne Martin, Monique Dumais nous propose le texte d’une
bibliste latino-américaine qui lit les Écritures « dans une perspective féministe et tiersmondiste ».
Enfin, la présentation d’une revue asiatique, suivie d’un poème tiré de ses
pages, permet de constater que, contrairement à l’affirmation de certains hommes d’Église,
le féminisme n’est pas un phénomène réservé à l’Occident.
De retour chez nous. Marie-Andrée Roy présente un organisme québécois créateur
de justice et de solidarité. La participation de Marie Gratton à une table ronde sur
le diaconat permanent fournit une occasion de s’interroger sur une certaine… inégalité
dans la justice. Et l’illustration qui suit, extraite du quotidien des assises de Naïrobi,
démontre bien que « l’univers religieux est universel »!
Réjeanne Martin a colligé les informations de la chronique « Savez-vous que…, dont
la plupart décrivent des situations qu’on préférerait oublier. Une liste de questions préparatoires
au prochain colloque de L’autre Parole complète le présent numéro.

Rita Hazel