No. 74 – L’ÉCOFÉMINISME

LIMINAIRE

« Le monde n’est pas simplement la nature
la bonne création,
mais aussi la société,
la manière dont les êtres humains interagissent
entre eux et avec la nature »

Gabriele Dietrich

A son Colloque 20e anniversaire (mai 1996) la Collective L’autre Parole avait
réservé un atelier à l’écologie féministe. Pour continuer dans la même veine, le
présent numéro consacre ses pages à l’Écoféminisme considéré sous quelques
aspects à partir d’époques et de lieux différents.

Ce modeste dossier se veut une simple incursion dans ce monde inépuisable
aux multiples facettes qu’est l’écologie. Il met en évidence — comme il se doit —
l’apport des féministes dans l’évolution des consciences en ce domaine.

Nous espérons que le contenu de ces pages enrichira votre propre expérience
et ouvrira certaines pistes intéressantes à poursuivre en suscitant de nouvelles
questions ouvertes à la discussion.

On amis la table…

À chaque lectrice et lecteur de se servir, de combler les vides, d’actualiser
certaines informations et de poursuivre la recherche comme bon lui semble.

Vos réactions et vos commentaires sont les bienvenus.

Bonne lecture!

YVETTE LAPRISE, MYRIAM