No. 106 – En liberté !

Liminaire

La liberté, mot magique qui court sur
toutes les lèvres à l’approche des vacances;
vous le retrouvez en titre sur la page
couverture de ce numéro d’été.

Dans ce numéro, à la brochette des articles
variés dont la lecture favorise la détente,
le comité de rédaction a pris la liberté
d’ajouter « un dossier pape » dont
l’actualité continue de nous interpeller.
Mais avant de passer à la lecture des différents
articles, je vous propose de vous
arrêter un instant au titre de ce numéro
pour sonder à quoi vous renvoie le mot
« liberté ».

Pour vous faciliter la tâche, voici quelques
énoncés pigés au hasard:

– La liberté tout court ça n’existe pas. Ce
qui existe ce sont des gestes, des pas
vers l’épanouissement de notre liberté.

– Les modèles de liberté sont liés aux
modèles des sociétés et nous sommes
éduquéEs selon ces modèles. Même notre
foi religieuse et nos convictions participent
de ces modèles qui ont l’air d’être
révélés par Dieu.

– C’est chaque jour qu’il faut apprendre
à se libérer car c’est quotidiennement
que nous pouvons devenir esclaves des
traditions, de notre éducation, de nos
préjugés, de nos idées sur nous-mêmes,
sur les gens et les situations.

– Le royaume de la liberté vit en nous et
peut être trouvé dans le coeur de chaque
humain qui s’ouvre à la recherche de ce
don à partir de lui-même et en relation
avec les autres.

– Le lieu de la vraie liberté est le vide
intérieur où l’on trouve la véritable force
spirituelle.

– C’est à l’intérieur même des structures
qui croient promouvoir la liberté et la
justice que Jésus montre du doigt l’absence
de liberté de vivre que subissent
les marginalisés de toutes sortes.

– La liberté consiste à devenir un peu
plus libre chaque jour dans un processus
social et personnel où nous nous éduquerions
au respect les unEs des autres.

– Ne pourrions-nous pas penser et vivre
la liberté non comme un point d’arrivée
mais comme une valeur à respecter et à
promouvoir tout au long de l’existence ?

– La liberté est un ingrédient fondamental
dans notre vie. Nous l’habitons et
respirons en elle comme un milieu de
vie qui nous humanise.
– Ce que nous appelons liberté se situe
dans cette tension vers ce qui est qualitativement
meilleur.

– La liberté aux multiples expressions,
aux multiples visages, aux multiples interprétations
n’est pas une chose ou une idée prédéterminée qu’il
suffirait d’appliquer au quotidien. On ne peut enfermer
la liberté dans un modèle unique.

Avec quel(s) énoncé(s) êtes-vous le
plus d’accord? Quel serait votre propre
énoncé de la liberté ?

Bonne lecture !

Yvette Laprise
Comité de rédaction