No. 37 – MARIE

LIMINAIRE

Nous sommes au coeur d’une année mariale décrétée par le pape; la prolifération
des discours et des publications nous entraîne forcément à désirer discerner, en dépit
du « modèle de féminité » qu’on nous propose, la grandeur de la Mère de Jésus et les
liens qui peuvent nous rapprocher d’elle. Nous avons un rendez-vous avec Marie, selon
l’heureuse expression de M. Gratton qui nous offre son analyse de l’Encyclique de Jean-
Paul II. Mais pour faire connaissance avec Marie, il faut la ramener sur terre, dans le
contexte de son expérience humaine, et M. Dumais nous ouvre la voie dans cette
recherche.

Dans une audacieuse démarche théologique, L. Melançon nous propose une compréhension
exaltante du symbole de « l’événement-Marie ». Il nous restera à purifier
notre imaginaire de fantasmes transmis par un certain enseignement ou issus de dérapages
des dévotions populaires; B. Gothscheck en brosse un historique et M.-A. Roy
analyse le plus récent des retours en force aux croyances et aux symboles traditionnels.
Puis quelques extraits des « Fées ont soif, choisis et présentés par C. ternaire, rappellent
que cette pièce de théâtre a largement contribué à délivrer Marie de sa statue et à la
rapprocher des femmes de notre temps; on y trouve l’explication de notre page couverture.
Le témoignage de N. LeBel, de la Congrégation des soeurs de Notre-Dame du
Saint-Rosaire, nous livre son expérience personnelle de la piété mariale. La prière de
notre Dyonisia donne une toute nouvelle efficacité à ces Mystères du Rosaire tant de
fois évoqués.

J. Dufour et F. Dupriez ajoutent un fleuron à notre répertoire de célébrations déjà
substantiel. En effet, le groupe Vasthi a baigné sa célébration du temps des Fêtes dans
la symbolique du blanc. Les liens étroits de significations et de symboles entre blancheur
et virginité rendent tout-à-fait opportune la description de cet événement dans
le présent numéro. Notre thème sur l’année mariale se boucle sur les indulgences
plénières qu’elle permet d’obtenir (M.-A. Roy).

L. Roy nous présente les grandes lignes d’une prise de position des Communautés
religieuses du Canada qui nous impressionnent par l’audace et la pertinence de leur
analyse. Notre chroniqueure à l’actualité, C. ternaire, touche une grande variété de
sujets: avortement attitudes et paroles de femmes, famille et culture, courants sociaux…
Enfin, notre bibliographie regroupe des textes qui intéresseront toutes les personnes
désireuses de mieux connaître la pensée de la théologie féministe sur Marie.

Rita Hazel